Géobiologie sur le Jardin la Perrière

Jardin La Perrière.

Autres actions menées sur des terres de maraîchage, ici à Plédéliac au  » Jardin la Perrière » cultivées avec passion par Jonathan Chabert.

Cette rencontre s’est faite avec Christophe Collini lors d’une réunion du conservatoire du goût.

Nos échanges nous ont amené à allier les techniques de géobiologie avec celles de l’agriculture biologique afin d’optimiser les résultats aussi bien en termes de quantité mais surtout de qualités. Je parle de qualités nourricières du légume produit et qualités gustatives.

Aussi, je fus fort surpris, après les travaux réalisés, de la texture des feuilles des salades achetées au marché de Saint Brieuc où Jonathan Chabert vend sa production de légumes biologiques. J’avais la sensation d’avoir des feuilles de soie dans la bouche.

Voici donc ce qui a été fait sur le lieu :

Une première action a été menée pour lever une mémoire de lieu qui laissait à ce moment là, une ambiance insatisfaisante. Ce soin s’est passé sur plusieurs semaines.

Une fois que cela fut fait, le taux vibratoire du lieu est remonté, le « shin » à l’endroit, la vie reprenait ses droits dans une évolution normale. L’ambiance s’étant apaisée.

Nous avons pu par la suite modifier les champs d’informations qui émanaient de la ligne électrique haute tension qui borde l’exploitation maraîchère.

Puis un travail en acupuncture terrestre a œuvré pendant plusieurs semaines.

Voici le témoignage de Jonathan Chabert maraîcher en légumes biologiques au jardin la Perrière, je le remercie de la confiance qu’il m’a témoigné :

« L’activité agricole, maraîchère en l’occurrence au jardin la Perrière, occupe un large espace.
Espace de plusieurs milliers de mètres carrés allant à l’hectare. La
libération des mémoires, l’appui géobiologique est de fait plus subtile
a ressentir directement que dans une maison, mais pourtant la charge
était là, présente.

Après un travail à la fois sur la mémoire du lieu, sur l’électricité,
l’atmosphère de la ferme est devenue plus libre, plus souple, plus
légère tant pour nous, paysans que pour les plantes dont certaines ont
commencé à croître de manière surprenantes, plus amples, moins sensible
aux parasites. C’est un travail que l’on peut tout à fait recommander pour
tout espace agricole tant pour l’homme que pour les lieux…

Un grand Merci à Thierry pour ses soins au jardin la Perrière…

Au plaisir.

Print Friendly, PDF & Email